- Argentan Intercom - https://www.argentan-intercom.fr -

Réalisations

La rénovation de l’éclairage public

En 2016, Argentan Intercom a réalisé un diagnostic de son réseau d’éclairage public. Cet inventaire a permis de dresser un état des lieux précis des 4 702 points lumineux et 249 armoires de commande électrique. Sur la totalité du parc, 25% sont considérés comme vétustes et très énergivores. D’ici mai 2018, près de 1 200 points lumineux seront remplacés par des luminaires à LED. Ces travaux, d’un montant d’un million d’euros sont éligibles au TEPCV qui couvrira 80 % des dépenses. L’économie attendue sur cette opération est de l’ordre de 60%. Fin juin, Argentan Intercom va expérimenter l’extinction de l’éclairage public sur Sarceaux et certains quartiers d’Argentan. L’ensemble de ces dispositifs devrait permettre de réaliser une économie annuelle de 150 000€.

Retrouvez la plaquette de présentation [1]


La construction de bâtiments à énergies positives

En 2019, deux bâtiments à énergies positives seront livrés. D’un point de vue environnemental, ces équipements consommeront autant d’énergie qu’ils en produisent. Ils concernent l’école d’Écouché-les-Vallées et le pôle de santé d’Argentan.

École d’Écouché-les-Vallées :

Les écoles publiques étaient sur deux sites distincts. L’ex-cdc des courbes de l’Orne avait engagé un projet de construction d’une école maternelle impliquant un regroupement scolaire sur le site des élémentaires. Argentan Intercom a poursuivi cette action. Le bâtiment, conçu pour limiter au maximum le rejet de gaz à effet de serre tant dans sa conception que dans son fonctionnement, est en fonction pour la scolarité 2019. D’une superficie de 540 m², il permettra d’accueillir 4 classes.

PSLA

Pour lutter contre la désertification médicale, Argentan Intercom porte un projet de PSLA sur Argentan. Vingt praticiens ont déjà émis le souhait d’intégrer ce dispositif. La construction du Pôle de Santé répond aux actions inscrites dans le cadre du TEPCV. Le PSLA est une vitrine en termes d’urbanisme, de construction durable et de production d’énergies renouvelables. Anticipant les futures normes sur la réglementation thermique, il répond aux critères BEPOS.


La redynamisation du centre-ville

À l’instar des villes moyennes, Argentan connaît, depuis 2000, une désertification de son centre-ville et un déclin démographique important. Aujourd’hui, de nombreux logements et commerces sont vacants et des espaces publics méritent d’être requalifiés. Un appel à candidature a été lancé par la communauté de communes afin de réaliser une étude de redynamisation du centre-ville prenant en compte la transition énergétique (rénovation du patrimoine bâti, modifications de la circulation, voies douces,…). Le cabinet retenu devra simultanément réaliser une étude d’implantation d’un marché couvert et de réaménagement des abords de la place du marché.


L’exemplarité énergétique du patrimoine bâti d’Argentan Intercom et de la Ville d’Argentan

À elles seules, Argentan Intercom et la ville d’Argentan se partagent plus de 100 000 m² de bâtiments. Depuis 2016, les deux collectivités ont mutualisées leurs moyens afin de créer un service commun dédié à la gestion du patrimoine bâti. Ainsi, elles ont réalisé un diagnostic complet de leur patrimoine immobilier. Cette étude a permis, à la fois, de dresser un inventaire précis du parc, mais également, d’en connaître l’état de vétusté afin d’anticiper les futurs usages et travaux. Différents scénarios prospectifs sur le devenir de certains bâtiments ont ainsi pu être établis. Par ailleurs, afin de mieux connaître et comprendre ses dépenses d’énergies, Argentan Intercom va recruter un économe de flux. Cette action, financée à 80% par le TEPCV, permettra d’analyser les consommations. L’objectif est triple. Il vise à réaliser des économies, optimiser les consommations et améliorer les performances énergétiques. L’installation d’un récupérateur de calories sur la centrale d’air et le remplacement des projecteurs du centre aquatique en sont une illustration concrète. Grâce à ces travaux, l’établissement vise une économie annuelle de l’ordre de 37% sur le poste d’éclairage et de 15% sur la consommation de chauffage. Parallèlement, la communauté de communes s’engage dans l’électromobilité et va développer un parc de véhicules électriques.